Affichage des articles du blogue - Entraînements et Régates, dernières nouvelles et compte rendu

Retourner au blogue

2007 R2 Entraînement : 13 et 14 janvier sur Grand Surprise à Cherbourg, , Compte-rendu

publié par admin le Sun 21 of Jan, 2007 [18:16 UTC]

Les Marées et courants à Cherbourg
Coefficients très faibles (35) pour ce premier entraînement de l'année 2007 à Cherbourg. En grande rade les courants sont prévus comme suit :
Samedi courant de flot portant à l'Est depuis le début de l'entraînement vers 10h et jusqu'à 16h.
Dimanche courant faible de jusant portant W jusqu'à 11h et courant de flot prtant Est jusquà à la fin de l'entraînement vers 17h.
Les équipages participant à l'entraînement :
- Grand Surprise : Equipe de régate de l'US Gazélec IdF Voile sur notre voilier habituel "Notos" n° de voile 34188.
- Grand Surprise : Total Sport Voile Avec Dominique Becouze sur le voilier ATR "Malotru" n° de voile 29072.
-Grand Surprise : Elèves du brevet "Capitaine 200" sur "Mocayou" n° de voile 34189
- JOD 35 : Elèves du brevet "Capitaine 200"
- Figaro "Blanc" le samedi après-midi
Nous couchons sur le two tonners Passion au Ponton G. Avec le chauffage et la tempértaure clémente du week-end qui ne descend pas la nuit sous les 8 degrés nous n'avons pas eu froid dans le bateau.

Samedi 13 janvier :
Dépression sur les Îles britanniques avec Talweg sur l'Irlande le matin qui passe sur le Pays de Galles et l'Angleterre en s'évacuant vers le NE. Temps nuageux toute la journée avec pluies dans la matinée.Vent Zc 220° à 230° 10 à 20N, plus mou près de la digue du Homet.
Le matin :
Voilure de départ : Grande voile haute avec un ris passé et Solent.
Echauffement sur parcours aller/retour très court avec comme bouée au vent la marque spéciale jaune du fort du centre en grande rade. Pas de lancé de spi sur ce parcours, mais virements de bord et empannage en prenant correctement les lays-lines.
Rapidement le vent monte vers 20N et nous passons sur l'ORC à l'avant.
Ensuite le parcours est allongé permettant un envoi de spi sans tangon suivi d'un empannage rapide. Le parcours est encore allongé avec envoi de spi avec tangon, empannage sans tangon et affalage.
Le second exercice est un test de vitesse, le principe est le démarrage du zodiac travers au vent suivi par les voiliers qui sont alors sur la même ligne de gain au vent. Au signal du zodiac, les bateaux se mettent au près, sans de déventer puisqu'ils sont sur une même perpendiculaire au vent. Ensuite, les voiliers virent simultanément au signe du zodiac. L'exercice permet de tester la vitesse et le cap au près (réglage et conduite) et la conduite des manoeuvres de virement et la relance. Le matin, l'exercice est mené deux fois mais le zodiac fait une route trop proche du vent et derrière le premier bateau derrière le zodiac (nous sur "Notos") les bateaux se décalent encore sous le vent et donc, en pratique au signal du zodiac, le voilier de tête est déjà devant.
La matinée se termine sous la pluie par un départ et un parcours de retour au port où la bouée cardinale nord de Ténarde est laissée à bâbord.
L'après-midi :
Nous avions prévu de nous joindre l'après-midi aux régates du Yacht-club du Cherbourg mais la pluie et le vent annoncé ont limité les régates à la matinée.
Nous passons l'après-midi, avec les 4 autres voiliers de l'entraînement sur des petits parcours aller-retour de un ou deux tours en grande rade, le vent mollit et la pluie a cessé. La ligne de départ est dans le Sud/Ouest du fort du centre, la bouée au vent est la bouée cardinale Nord de a Ténarde. Sur le premier parcours on a encore l'ORC et le Figaro nous passe devant, mais à l'affallage de spi nous reprenons l'avntage. Nous serons en tête sur tous les parcours, malgré des départs pas toujours réussis, nous avons une bonne vitesse mais surtout la tactique est très simple. Elle consiste à aller chercher la bascule à gauche près de la digue et bien que le courant contraire d'Est sur le retour vers la bouée de la Ténarde en Bâbord amure au 270° soit plus fort qu'au centre de la rade, l'avantage est décisif sur les voiliers tirant plus à droite.
On observe un courant de marée montante portant Est à la bouée de la Ténarde jusqu'à 16h, soit une heure après la pleine mer de Cherbourg.
Débiefing de l'équipage au magasin "Passion" à 18h45.
Repas à Omonville chez Jacques le soir, Salade de mâche au saumon fumé puis excellente épaule d'agneau de ferme d'Omonville ( si l'on en croit Jacques) avec des pommes de terres, fromage et galette des rois (pas terrible)

Dimanche 14 janvier :
Un anticyclone venu du golfe de Gascogne s'établit dans la nuit, qui s'est déjà décalé vers l'Est avec des isobares SW/NE donnant dès le matin un vents de secteur Sud. Soleil et ciel dégagé le matin, gros cumulus l'après-midi. Le vent est de 190° le matin tournant 220° dans l'après-midi, faible le matin moins de 5N et montant 12N en fin de matinée et l'après-midi.
La voilure de la journée est Grand Voile Haute et Solent
Le matin
Le programme du matin est le même que la veille, échauffement sur un petit parcours s'agrandissant puis test de vitesse sur un allignement des bateaux au largue. La bouée sous le vent est toujours la marque spéciale jaune du fort du centre en grande rade.
Le vent est faible vers 10h lorsque nous rallions la zone du fort du centre, nous en profitons pour effectuer des empannages largue/largue. Après un peu de mise en train, cette manoeuvre qui nécessite de faire vigoureusement basculer le spi d'un bord sur l'autre en déplaçant l'équipage au bon momennt est réussie :
-Régleur choque le hâle-bas de tangon
-Les équipiers sont placés pour que le bateau gite
- Le barreur abat "J'abats!"
- Tangon brassé, écoute choquée, le spi bascule au vent , l'équipage fait contre-giter le bateau
- La Grand voile est maintenue au milieu du bateau
- Tangon décroché puis placé sur le nouveau-bord
- Le barreur loffe, la grand -voile est lachée et le spi bordé sur le nouveau bord.
Les tests de vitesses sont réussis avec un bon placement à égalité des bateaux, contrairement à la veille.
La matinée se termine par un parcours côtier toujours vers la bouée de la Ténarde. Notre départ est très réussi et comme la veiile la gauche est toujours favorable. L'équipage de "Mocayou" marche bien, au contact on a du mal à les décrocher, mais sès qu'ils ont seul ils perdent leurs repères et nous les distançons. Ce parcours se termine en petite rade avec des variations importantes de direction du vent, il faut là encore par cette direction de vent de Sud à Sud Ouest choisir de rester à gauche.
L'après-midi
Travail des départs dans le Sud immédiat de la tonne du Fort du centre, 1er départ en 6mn et une série de départ en 3mn. On est toujours trop tôt d'environ 5secondes sur la ligne, sauf pour le dernier départ, le bon pour le parcours en rade, sur lequel sur lof assez éloigné de Total sous le vent, le bateau est arrêté car nous avons trop brutalement répondu. Ensuite on a du mal à remettre en vitesse et on part derrière. Le dimanche après-midi est souvent l'occasion d'un parcours en grande rade assez compliqué. Après le départ raté on va poursuivre "Mocayou" durant toute la régate, on ne fait pas d'erreurs et on le reprend en tirant à gauche sur la dernière remontée au près vers la Ténarde. Il est vrai aussi qu'avec un peu plus de vent, l'équipage plus léger de "Mocayou", est pénalisé. Arrivée à la ligne des régates de Cherbourg, juste devant la digue du port de Chantereyne et l'on est au ponton avant 17h, le temps de ranger le bateau et de prendre le train de 18h19 pour Paris.



URL du blogue (permalink) (référencés par: 0 articles références: 0 articles) imprimer envoyer par email cet article