Voile : Spi Ouest France 2007, enseignements équipage Notos

Envoyer l'article de blogue

Envoyer les articles à ces adresses

Listes des adresse électroniques séparées par une virgule

Publier

Retourner au blogue

Spi Ouest France 2007, enseignements équipage Notos
publié par admin on Sun 15 of Apr, 2007 [20:22 UTC]

Organisation à bord :

On était 7 et proche des 530 kg de la limite.
De l'avant à l'arrière :
Arnaud N°1
Catherine pianiste
François-Xavier? et Etienne régleurs
Jean-louis tactique
Bastien grand voile
Dominique barreur

Généralités

On a du mal à accrocher les 15 premières places. Les 10 premiers bateaux ont une meilleure vitesse que nous. Nous avons une seule fois passé une bouée en tête, en tirant du bon côté avec beaucoup de réussite : départ à guache, le vent bascule à gauche et on croise devant toute la flotte. Ce fut sur le côtier du vendredi 6 avril qui fut annulé par manque de vent après la marque de dite « Obstruction ».
Le manque de vitesse était sensible au près, il peut s'expliquer par un mauvais réglage du mat. Mais la différence était surtout sensible au portant, et là il faut surtout incriminer la coordination barreur/régleur et notre méconnaissance de la vitesse cible en dessous de 10N de vent. Il est vrai aussi que, particulièrement sur les côtiers, la tactique de descendre plus sous le vent que le reste de la flotte n'était pas payante.
Du point de vue tactique les remontées au vent étaient plutôt réussies avec des placements aux bouées bien contrôlés quoique peut-être pas assez offensifs, un seul départ en second rideau nous obligeant à plusieurs virements de dégagement, les autres étaient plutôt réussis.
Les manoeuvres d'envoi, d'affalage, d'empannage, de virement de bord et d'empannage ont été menées avec efficacité et dynamisme avec seulement un passage à vide dans le côtier du samedi 7 avril lors de la longue descente vers la bouée de danger isolé de Bugalet.

Enseignements :

Reprendre le réglage du mat à la base et construire les vitesses cibles.
Bien animer le réglage sous spi avec dés que la pression mollit,
Régleur au barreur : « plus de pression, lofer »
Barreur : « je lofe »
quand la pression et la vitesse reviennent,
Régleur au barreur « pression, on peut descendre » etc...
Il est également important que le n°1 ou le régleur de Grand voile racontent bien ce qui se passe derrière afin de maintenir le dynamisme pour répondre aux attaques des voiliers poursuivants.
On a pu observer que notre approche des bouées sous levent avec un vent faible et perturbé opar la flotte était efficace lorque nous arrivions assez pointu en évitant d'empanner ou de descendre trop vent arrière à l'approche de la bouée.
Il faut aussi toujours s'améliorer sur le dynamisme du rappel et veiller à l'équilibre longitudinal du bateau tant au près que sous spi en se reculant quand le vent forcit et en chargeant beaucoup l'avant lorsque le vent descend en dessous de 5N. Les bascules dans les manoeuvres de virement de bord et d'empannage de petit temps sont à améliorer

URL du blogue (permalink) (référencés par: 0 articles références: 0 articles) imprimer envoyer par email cet article