Voile-habitable : Spi ouest France La Trinité 23 et 24 mars 2008, Notos 15éme sur 53

Envoyer l'article de blogue

Envoyer les articles à ces adresses

Listes des adresse électroniques séparées par une virgule

Publier

Retourner au blogue

Spi ouest France La Trinité 23 et 24 mars 2008, Notos 15éme sur 53
publié par catherine.adam on Sun 30 of Mar, 2008 [16:59 UTC]
Le Spi ouest France 2008 s'est trouvé bloqué par la manifestation de pêcheurs de Bretagne Sud contre le prix du fuel jusqu'au samedi 22 mars à 14h (Voir article du journal Ouest Franceexternal link). Les pêcheurs avaient placé un câble en travers du chenal. Le mauvais temps était aussi de la partie, malgré la levée du blocus des pêcheurs , nous ne courons pas de manche le samedi en raison de la force du vent.
En effet le comité de course, après nous avoir fait sortir vers 15h, décide de ne pas lancer de départ le samedi devant la force du vent qui monte jusqu'à 30N.
Nous avons couru quatre manches, deux le samedi 23 mars et deux le dimanche 24 mars.
Les Grand-Surprises? couraient sur le rond A, avec une bouée sous le vent mouillée dans le 170° et à 2 milles de la bouée rouge du Petit Trého à l'entrée du chenal de La Trinité. Les parcours faisaient 1,2 mille de distance entre bouées au vent et sous le vent.
Résultats de la classe Grand Surprise, Spi Ouest France 2008, Notos est 15 ème au classement général
Les photos du Spi Ouest France 2008external link
Enseignements du Spi Ouest France 2008 pour l'équipage Notosexternal link

L'équipage

Jean-louis Goblet external link: Skipper et tactique
Dominique Fichter : Barre
Loïc Le Foll : Grand Voile
Frédéric Stoclet et Stéphane Taunier : réglage
Catherine Adam : Piano
Yann Salagnon : Numéro 1

Météo

Une série de dépressions circule du Nord Ouest au Sud Est le long d'un anticyclone atlantique. Les isobares suivent cette direction Nord Ouest / Sud Est avec un temps à grains. Le vent a évolué entre le 280° et le 315° avec une force comprise entre 12 et 17N.
Le vent était plus fort, 25N avec rafales à plus de 30N en fin de journée le 22 mars où aucune manche n'a été courue et lors de l'annulation de la troisième manche dans l'après-midi du 23 mars.
La température était inférieure à 10°C avec le vendredi et le samedi matin un thermomètre à 0°C.

Manches du dimanche 23 mars

Les deux manches de cette journée sont des parcours banane, pavillon Q jaune, 2 tours et arrivée au ventexternal link.
Manche 1, 13ème, parcours mouillé au 320° puis changement de parcours au 305°
Départ vers 10h30 avec un courant plutôt contraire au près de fin de jusant assez homogène sur l'espace de course.
La ligne de départ neutre pour un vent au 320°. La ligne est très favorable à gauche avec un vent au 300°. Toute la flotte est regroupée près de l'extrémité gauche et de nombreux bateaux, dont nous sommes, ne parviennent pas à franchir la ligne à cette extrémité et doivent empanner pour partir bâbord amure derrière la flotte.
Le vent tourné à gauche jusqu'au 290° à la fin de la première remontée puis revient au 310° sur la troisième remontée et l'arrivée au vent. Les évolutions sont lentes et ne donnent pas lieu à des options décisives, cependant on observe des oscillations de 5 à 7 minutes entre le 305° et le 315° sur la dernière remontée avec une tendance à un vent plus à gauche sur la gauche du plan d'eau. Par contre on n'observe pas d'oscillations plus à droite dans l'axe du chenal de la rivière Crac'h vers la droite du plan d'eau.
En raison de notre mauvais départ nous partons à droite avec du vent frais, nous arrivons en milieu de flotte à la bouée au vent.
A la seconde remontée au vent, nous évitons de peu en virant de bord un abordage avec le voilier "Saipem" alors que nous sommes tribord amure. Nous protestons et l'équipage de "Saipem" réalise son 720°, mais en deux temps et nous devons de plus réclamer le deuxième 360°.

Manche 2, 21ème, parcours mouillé au 285°
Le vent est au 280° au moment du départ à midi, il oscille ensuite du 265° au 275°.
Bon départ toujours près de l'extrémité gauche de la ligne. Comme pour les deux manches suivantes, nous avons pris vers -50seconde un trou en descendant la ligne en grand-largue bâbord amure depuis l'extrémité gauche de la ligne, nous partons cependant en retrait d'au moins une longueur et nous ne réussissons pas à nous maintenir au vent du bateau parti devant et sous le vent? sur cette manche il s'agit de Thalés le 34227 barré par Erwan Tabarly et qui arrivera second de la manche.
Nous bénéficions sur cette première remontée d'une oscillation de 10° à gauche, le vent est à 270° à la fin de la première remontée au vent et nous arrivons légèrement au delà de la lay-line bâbord amure à la bouée. La très belle photo ci contre a été prise au début de la première descente sous spi, nous sommes dans le groupe de tête et devant (ça ne durera pas longtemps) le premier du Spi, Technichauffage avec le numéro de voile 34250.
La descente est directe sous spi tribord amure avec un vent qui est monté à 17N et est décalé de 15° à gauche de l'axe de la course. Sur la deuxième remontée au vent, la gauche semble payante avec un vent continuant à tourner jusqu'au 265°.
Le vent revient au 270° sur la seconde descente et reste stable en force et direction sur la dernière remontée vers la ligne d'arrivée.
Les deux bouées de la porte sous le vent sont alignées à 10° compas et donc la porte est neutre pour un vent au 280° compas. Lors du troisième enroulage de la bouée sous le vent, nous choisissons cependant la bouée vue à gauche car quelques bateaux de tête l'ont également choisie dont le 3419 de Loïc Fournier-Foch?, de plus il y a moins de monde et la manœuvre est plus simple.
Au deuxième virement de bord de cette remontée au vent, l'écoute bâbord de solent surpatte et se bloque, on perd 1minute 10 secondes à débloquer la situation par rapport à un virement de bord réussi, soit 210m. Cette erreur de manœuvre peut expliquer en grande partie notre arrivée à la 21 ème place alors qu'au passage à la bouée sous le vent précédant cette dernière remontée nous étions 10ème. Cependant il n'est pas facile d'établir la cause de cette perte de 11 places entre le fait que nous n'avons pas contrôlé nos poursuivants dans cette dernière remontée en nous positionnant plus à droite que la majorité de la flotte et ce problème de virement de bord écoute surpattée
Manche annulée
Le vent monte à 20N , nous passons sous ORC comme tous les autres Grand Surprises, certains prennent un ris, nous choisissons de rester grand voile haute. Nous prenons un bon départ, bien positionné à gauche mais un peu en retrait, le vent est monté à 25N. Notre cap et notre vitesse sont bons avec un ORC réglé creux. Mais peu après le départ, alors que nous sommes bâbord maure, nous virons un peu tard devant Saipem (toujours lui) qui réclame. A nouveau bâbord amure nous avançons mal avec un ORC trop bordé. Les bouées au vent sont difficiles à trouver dans la pluie du grain. Notre place est quand même bonne lorsque commence la descente avec un vent monté à 30N où nous n'osons pas envoyer le spi. Peu après la manche est annulée.

Manches du lundi 24 mars

Les deux manches de cette journée sont des parcours super banane, pavillon R croix jaune sur fond rouge , 3 tours et arrivée par bord débridé sous le ventexternal link.
Le vent tourne à gauche de 10h30 à 14h du 305 au 285 avec des oscillations
Manche 3, 12ème, parcours mouillé au 310°
Le vent tourne régulièrement à gauche du 303° au 290° compas nous évoluons plutôt à droite mais sans que ce soit pénalisant.
Manche 4, 20ème, parcours mouillé au 300°
Le vent est d'abord au 295°, il revient à gauche sur la dernière remontée à 280° avec sur la dernière remontée des oscillations qui reviennent au 290°.
Couverture nuageuse homogène, les grains ne reviennent que dans l'après-midi, comme les jours précédents.
Nous souffrons dans la première remontée pour ne pas avoir su tenir notre place après le départ, nous sommes contraints à plusieurs virements jusqu'à arriver sur le bord du cadre bâbord.
Cependant c'est l'erreur de manœuvre à l'affalage de Spi sur la première descente qui nous coûte des places. La préparation est trop tardive, et le spi est fini de rentrer alors que nous sommes au près avec un génois mal bordé.


URL du blogue (permalink) (référencés par: 0 articles références: 0 articles) imprimer envoyer par email cet article