Saison double 2011

imprimer pdf
http://voilehabitable.org/cms/tiki-view_tracker_item.php?itemId=1&show=view&offset=0&reloff=0&status=o&trackerId=1&sort_mode=f_2_ascexternal link

Armen Race en double 2 au 4 juin 2011 : 310 mille, La Trinité - Bouée Ouest Chaussée de Sein- Belle ile à bâbord, La Teignouse - La trinité le Trého- Yeu à bâbord - La Trinité

Départ de La Trinité le jeudi 2 juin à 14h10, arrivée La Trinité le samedi 4 juin à 18h58, 52h23 de navigation pour Galatée qui est 7 ème de la flotte de 29 concurrents en double
Fin de régate dans très peu de vent.
Le classementexternal link

La Double Sol, 13 et 14 mai 2011 : 210 mille, Pornichet - Jument de Glénans - Sablaire (Ile d'Yeu) - Pornichet


Départ de Pornichet vendredi 13 mai à 14h10 - Arrivée Pornichet 19h46'51", Galatée premier en temps réel et 4 ème en temps compensé en IRC ( 8 concurrents)

Classement IRCexternal link

Parcours :
Devant Port de pornichet1,9' 250°Près
Bouée Pornichet verte bâbord Près
Sortie de la baie de Pornichet/la Baule part la passe des Guérandaises à l'Ouest en respectant le balisage3,8'287°Près
Bouée W de Basse Lovre7'293°Près
Bouée N Bonen du Four bâbord9,3'275°Près tribord
Phare des Cardinaux tribord
Bouée S du Chariot tribord50'296°Près
Bouée DI Pot de fer tribord
Belle Ile bâbord pointe des poulains Débridé tribord
Bouée S Jument de Glénans bâbord39'118°Largue bâbord
Belle Ile tribord Pointe de Taillefer5,5'129°Grand largue bâbord
Belle ile Pointe de Kerdonis46'142°Grand largue/arrière tribord
Bouée S de La Sablaire devant Port Joinville bâbord12,9'335°Près
Bouée W Les Bœufs tribord20'Débridé
Entrée baie de Pornichet par la passe des Guérandaises2,1'81°Grand largue bâbord
Bouée Pornichet verte tribord
Arrivée devant port Pornichet 2 bouées orange

Prévision météo pour du 13 après-midi au 14 mai en soirée

Toutes les cartes météo du vendredi 13 et du samedi 14 mai external link
Anticyclone 1035 Hpa 600' dans l'ouest du cap Finisterre, isobare 1020 hPa jusqu'au samedi 8hlocale sur la Bretagne, ensuite la pression monte jusqu'à atteindre 1028 hPa dans la nuit du s medi 14 au dimanche 15. Dans l'après midi du vendredi, l'anticyclone se développe vers le Nord avec un petit front passant sur le Sud de la Bretagne et une augmentation du gradient. Les isobares oscillent entre NE/SW et NW/SE et donnent des bascules du vent bien annoncées dans les prévions Navimail : Bascule à droite le vendredi 13 vers 21h du 310 au N/10° ( en fait on observera une bascule jusqu'au NE) et bascule à gauche le samedi 14 vers 16h30 à 305° ( en fait bascule plus importante).

La déroulement de la régate

Départ : Au moment du départ à 14h10, vent 270° entre 5 et 6n, la ligne est favorable de 10° à droite, nous nous positionnons avec un peu de retard, gênés par un voilier de la série HN qui ne respecte pas la priorité sous le vent sur la ligne. Il y a beaucoup de monde à droite dont des bateaux qui arrivent au vent non prioritaires. On a un peu de mal à faire respecter notre priorité et on part tribord au bateau comité en second rideau derrière le A31 « Enki ».
Avec cette force de vent et le A31 « Enki »sous le vent légèrement devant, on ne peut le dépasser, on vire assez vite bâbord pour se dégager et alors que le A31 «Victoria »  à droite, semble bien progresser. De plus les prévisions navimail indiquent une rotation plutôt vers la droite et il pourrait y avoir un effet de pointe à la pointe de Penchateau.
En fait le vent a pris 25° à gauche alors que nous sommes très à droite, presque toute la flotte est devant nous à revenir de la gauche pour passer la bouée « Les Guérandaises », seul L'oléa 32 « Bangalore » est derrière et va encore plus loin, hors cadre à droite? Soudain à la pointe de Penchateau, le vent monte à 12n et prend plus de 30° de droite au 280°, « Bangalore » reviens très vite avec plus de vent encore. On retient de tenir au maximum la droite, alors que les deux Sunfast 3200 reviennent à droite et que nous sommes passés en tête de la flotte. Les 8 voiliers courant en IRC se positionne à droite alors que les voiliers en classement HN, partis tous à gauche sont déjà loin derrière.
A la bouée Bonen du Four nous avons environ un demi mille d'avance sur le premier Sun Fast 3200. Le vent oscille 300°-310° 11 à 16n entre les Cardinaux vers 18h et la tombée de la nuit au Nord de Belle Ile. Il nous semble qu'à ce moment nous sommes plutôt à gauche de la flotte et que nous avons accru notre avance, mais la flotte s'est dispersée et avec la nébulosité et d'autres voiliers sur le plan d'eau, il est difficile de se situer.
Au Nord de la pointe des Poulains, pendant toute une période, vers 21h30, le vent mollit en dessous de 10n alors que la mer est agitée sans direction lisible et que la nébulosité se développe, puis juste au Nord de la bouée des poulains, le vent monte brutalement à 25n de Nord Est . ( Y avait-il un effet de coussin devant belle Ile?). Nous sommes surtoilés avec la Grand Voile Haute et le génois et nous perdons surement en vitesse et stabilité de route avec quelques départs au lof et une barre très dure.
A ce moment nous ne voyons plus nos poursuivants qui ne doivent pas être loin et doivent aller plus vite.
En effet, à l'approche de la bouée Jument de Glénans à 2h30 un Sun Fast 3200 nous talonne.
Nous lançons péniblement le spi après quelques hésitations sur le gréement, mais le vent est souvent à plus de 17n et 350° à 10°, on ne peu naviguer à moins de 125° du vent et on descend sous la route vers Belle Ile, mais avec de belles pointes de vitesses à 12n et des départs réguliers au tas qui empêchent Catherine de se reposer. Vers 5h alors que le vent est toujours de Nord avec des pointes à plus de 20n, le spi est affalé.
Au lever du jour alors que nous arrivons sur Belle Ile, le vent est plus fort et même sous génois la route est instable. Nous constatons que nous avons repris un peu de terrain aux Sun Fast 3200 qui sous code 5 doivent affaler pour laisser la pointe des Poulains à tribord. Avant la pointe de Kerdonis, le vent tourne à gauche à 340°.
La route directe pour la bouée de La Sablaire devant Port Joinville, à 50 mille est directe à 140° et 160° du vent. Il y a des surfs à faire dans les vagues, et avec un vent qui monte parfois à 20n nous accroissons notre avance.
La bouée de la Sablaire est passée à 14h, alors que l'approche de l'ile d'Yeu, le vent a molli vers 13N en tournant à gauche au 330, on choisit de descendre un peu en sous vitesse parfois sans empanner. Les fichiers Navimails récupérés peu avant indiquent une poursuite de la rotation à gauche avec du 295° 20n à 17h, moment ou nous approcherons de la bouée des Bœufs à laisser à tribord et située à 13'au 335°, pratiquement dans l'axe du vent.
Après un bord de dégagement en bâbord amure de l'Ile d'yeu, qui aurait pu être tiré plus tard plus près de la côte ( moins de courant de marée descendante portant au Sud Est), la Lay line de la bouée des Boeufs est parfaitement visé, sans trop de décalage à gauche.
A la bouée des Bœufs à 16h40, le vent est arrivé au 300° mais il n'est pas au delà de 15n, nos poursuivants peuvent quasiment faire route directe sur un bord depuis la bouée de La Sablaire. De fait nous ne repérons que les deux SunFast? 3200 "Festa" et "Coeur de Chauffe" qui à plus de 2 mille derrière, tirent aussi à gauche, mais plus près de la côte Nord de l'Ile d'Yeu. Le JPK 9,60 "Samysam" qui terminera à la seconde place en temps compensé est à environ 6 mille et nous ne pouvons observer sa position.
La route de la bouée des Boeufs à la passe des Guérandaises est directe au débridé bâbord amure à 70° du vent, celui ci pousssant des pointes à 20n, le bateau est à certains moment trop chargé avec une route instable.
Il y a deux mille au largue spiable de la passe de la Guérandaise à la ligne d'arrivée devant l'entrée du port de Pornichet. Après une préparation un peu tardive, le spi est tenu jusqu'à franchir la ligne.

Bilan

Stratégie et tactique
- Bonne observation de la trajectoire et la progression des adversaires, mais avec encore des trous, ainsi veille insuffisante des concurrents à la tombée de la nuit, alors que le vent de NW mollissait au N de Belle Ile, avons nous perdu du terrain sans que nous sachions si c'est parce que fait trop de route vers la droite , ou alors parce que le vent est revenu de Nord plus rapidement à droite et a favorisé les adversaires à droite alors qu'au Nord de Belle Ile nous étions dans un effet coussin.
- Bonne exploitation des prévisions météo :
On se positionne à la tombée de la nuit un peu à l'Est de Belle Ile avec la bascule rapide au Nord attendue qui permettra de passer la pointe des Poulains et de faire route directe sur la Jument des
Glénans
Sur la remontée au près de la bouée « La Sablaire » à la bouée des « Boeufs », positionnement précis à gauche de 14h à 14h30 avec sans sortir de la lay line et exploitation de la bascule prévue à gauche à partir de 16h.
Mais, peu de suivi de la pression, on se contente de l'indication qualitative de remontée de la pression qui indique que l'on a l'évolution prévue du déplacement vers l'Est de l'anticyclone qui va se traduire par un gradient plus fort et du vent de Nord à la tombée de la nuit, et pas de prévision de la nébulosité.
Peu d'attention apportée aux courants également car ils semblaient homogènes et que les options vent étaient franches.
Conduite, réglages
Dans le débridé de nuit entre Belle Ile et la Jument de Glénans, le bateau était trop chargé, trop de gite avec une route instable, il aurait fallu ouvrir plus la chute du génois et accélérer en abattant dans les surventes.
A la Jument de Glénans nous avons envoyé le spi de capelage alors que le code 5 aurait été plus judicieux , ensuite le débridé sous génois a été mal géré avec un voilier toujours trop chargé partant au lof.
Au près quand le vent est supérieur à 8n, nous n'avons pas de difficulté à faire marcher le bateau sur les vitesses cibles pour peu que la mer soit calme.
Au portant sous spi nous allons également vite pour peu que les vagues soient bien prises, ce qui suppose de ne pas être sous pilote.

Organisateur Cercle Nautique La Baule- Le Pouliguen - Pornichetexternal link

Avis de Course external link